libertaire anarchiste anarchisme
LE SOIR
Supplément emploi
Samedi 20 décembre 1997 page 17

Les chômeurs
sortent du bois

Les chômeurs font entendre leur voix, ces derniers jours. À Charleroi et à Liège, leur cible porte le nom d'Onem (Office national de l'emploi).
Il y eut, au début de la semaine, ce cri d'alarme lancé par les " Chômeurs actifs " (1) et la Ligue des droits de l'homme carolo : attention, certaines pratiques de l'Onem malmènent de manière flagrante les plus élémentaires droits de l'homme ! Comme ces contrôles de (non-) cohabitation au domicile de chômeurs - souvent des chômeuses, d'ailleurs - qui frisent la perquisition : fouille d'armoires ou de paniers à linge, questions indiscrètes sur la vie sexuelle, etc. Autant d'atteintes à la vie privée. Ou le renversement de la charge de la preuve qui met à mal la présomption d'innocence : en cas de dénonciation - généralement anonyme, tiens, tiens - c'est au chômeur à prouver qu'il n'est pas cohabitant. Ou encore les sanctions " a priori " appliquées aux chômeurs censés abuser du système : la suspension du paiement des allocations de chômage, voire l'exclusion pure et simple de leur bénéfice alors qu'aucun tribunal n'a encore prononcé de jugement.
Salutaire prise de conscience, au sein même de l'Onem : des critiques s'élèvent contre un système qui lie allocations de chômage et situation familiale.

THÉATRE-ACTION DANS LES FILES
DE POINTAGE LIÉGEOISES

Quelques jours auparavant, à Liège, le mercredi 3 décembre, une opération de sensibilisation de l'opinion publique aux dérives de l'Onem avait opté pour le registre ludique. Le collectif " Chômeurs pas chiens ! " (2) et son groupe de théâtre-action débarquaient sans crier gare dans le plus grand bureau de pointage de Liège, en Féronstrée (centre-ville). " Chômeurs pas chiens ! " compte quelques professionnels de la troupe des " Acteurs de l'ombre ", des sans emploi, des retraités et des étudiants. Arborant un dossard " Onem = Office National des Exclusions Massives " et un brassard " Onem pas l'Onem ", les acteurs investirent le local à l'heure du pointage des femmes en criant : contrôle !
Les chômeuses présentes, interloquées, prirent prudemment leurs distances. Les faux inspecteurs se mirent à la recherche de la " femme cohabitante non déclarée à qui appartiendrait ce soutien-gorge ", pièce à conviction recueillie au domicile d'un chômeur sanctionné. Et Pupuce fit son entrée, enceinte jusqu'aux yeux et pleurant parce qu'elle devait rembourser l'Onem. Son compagnon, lui, se plaignait de " ne pas toucher assez en noir ". La scène fut malencontreusement interrompue par le " pointeur " : le fonctionnaire communal chargé de cacheter les cartes de pointage des chômeurs demanda aux acteurs d'exhiber le document autorisant leur présence en ces lieux. Tout ce beau monde dut donc sortir. Quelques " spectacteurs " félicitèrent la troupe. Ça avait l'air tellement vrai, commenta une chômeuse.
Les comédiens ont promis de revenir l'année prochaine. C'est dans quelques jours à peine...
Les chômeurs qui ont participé à cette " représentation " ont intérêt à être en ordre vis-à-vis de l'Onem... Ont-ils bien noirci une case de leur carte de pointage pour ce fameux mercredi 3 décembre ?

F. Ns (avec l'Agence Alter  et D. Gh.)
(1) Chômeurs actifs : contact à la CSC, Tony Demonte, 071-23.09.82; à la FGTB, Daniel Maratta, 071-31.62.22.
(2) Chômeurs pas chiens ! : 02/511.93.10.



 

Libertaire Anarchiste Anarchisme Franc-Maconnerie

franc-maconnerie anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html


franc-maconnerie anarchisme