libertaire anarchiste anarchisme
LE SOIR
Mardi 27 février 1996  - page 13

Une invitation à se mettre
dans la peau d'un SDF mercredi

Une "nuit dehors"
au Cinquantenaire

Ceux qui luttent contre la misère sociale se connaissent de mieux en mieux. Et peuvent donc agir ensemble. Une grande expérience commune belge sinon européenne aura lieu au cours de la nuit du 28 au 29 février : tout le monde est invité à dormir sur l'esplanade du Cinquantenaire, à Bruxelles. Le but est d'attirer l'opinion des individus ainsi que celle des décideurs économiques et politiques sur la nécessité absolue de changement. Il faut que les mentalités changent, et que l'on arrive à un nouveau modèle économique et social, celui de la solidarité collective.
Des Français de Maubeuge ont quitté leur ville il y a trois jours à pied, pour arriver à Bruxelles le 28 au soir. D'autres nationalités sont attendues pour cette " nuit " et plus encore pour les " rencontres internationales au château de la Solitude " des 2 et 3 mars, au cours desquelles on réfléchira aux manières d'agir.
Une semaine après, le samedi 9 mars dès 20 heures, Oxyjeunes invite tous les jeunes à la place de l'Albertine pour passer une nuit dehors - Mgr Gaillot y est attendu. Il s'agit de marquer sa solidarité avec les SDF et aussi de récolter des fonds pour eux (ils ont obtenu la promesse de dons financiers proportionnels au nombre de participants).
Dans un premier temps donc, la nuit du 28 au 29, les dormeurs - qui ne doivent pas oublier d'emporter un sac de couchage - viendront témoigner leur solidarité sur l'Esplanade dès 18 heures, tandis que ceux qui ne se sentent pas la force d'y passer la nuit pourront signer une pétition.

DU ROI À L'ABBÉ PIERRE

L'abbé Pierre soutiendra via la RTBF cette nuit de solidarité. Le 29 à 9 heures, Alain Sienaert, des Compagnons du partage et du château de la Solitude, et François Crucifix, d'Odyssée Solidarité, remettront au commissaire européen Flint un " cahier de doléances " belge mais aussi européen, ainsi que la pétition. Ils lui demanderont d'assurer le suivi de leur cahier et d'ouvrir une séance d'information au Parlement européen.
Au cours de leur conférence de presse de présentation de cette vaste action, les organisateurs n'ont pas manqué, à plusieurs reprises, de citer Albert II (Toute stratégie qui vise à combattre ce phénomène grandissant - la misère sociale - doit être élaborée avec les pauvres eux-mêmes). Ils ont encore annoncé la présence au Cinquantenaire d'Ecolo, Jeunes PSC, PTB, Alternative libertaire, PRL (représenté par Jacques Simonet), la FGTB, la CSC, la JOC, le MOC, de mutualités et associations, d'enseignants et d'étudiants de l'ULB et de l'UCL...
Mais quelles sont les idées de base de la lettre ouverte ? Non, il ne s'agit pas de petits nuages manquant de structure... Reprenons, presque au hasard, cette idée que, si la société ne s'organise pas concrètement et rapidement dans le sens d'une solidarité, l'entrée dans le 3e millénaire sera accompagnée d'une implosion sociale et économique. D'où l'importance et l'urgence à lutter contre la misère sociale, à bousculer les inerties. La nécessité de se battre contre la honte de la société duale, de l'écrasement de l'humanité par la dérive des pouvoirs de multinationales, par l'opacité de maoeuvres financières...

JANINE CLAEYS




 

Libertaire Anarchiste Anarchisme Franc-Maconnerie

franc-maconnerie anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html


franc-maconnerie anarchisme