libertaire anarchiste anarchisme

NOTE DE LECTURE

Lucio l'irréductible
militant libertaire

L'histoire de Lucio Urtubia, c'est l'histoire de ces militants libertaires antifranquistes de la seconde génération. L'histoire de ceux qui étaient trop jeunes pour participer aux combats de la révolution de 1936 mais qui ont néanmoins été marqués par le drame et les douleurs de la défaite puis de la chape de plomb du régime franquiste. L'histoire de ceux qui parce qu'ils étouffaient de misère, d'humiliations et de soumission dans l'Espagne des années quarante et cinquante ont choisi l'exil puis la lutte clandestine contre le régime franquiste.

L'histoire de Lucio c'est l'histoire de ceux-ci. Peut-être avec un peu plus d'audace, de courage et de risque que la majorité de ses camarades d'infortune. En 1936, Lucio avait 5 ans. Et parce que fils de paysan pauvre républicain, ce petit basque compris vite que le soleil ne brillait pas pour lui ni pour tous les "rouges" de son espèce dans l'Espagne des lendemains de la Seconde guerre mondiale. Alors, un soir d'août 1954, Lucio traverse la Nive pour s'exiler en France et se retrouver maçon à Paris.

La suite, c'est le fait de hasards et de rencontres. La rencontre avec des militants de la CNT en exil sur les chantiers qui l'amène à rejoindre le groupe des Jeunesses libertaires et puis surtout, un beau matin de 1957, la rencontre avec El Quico, avec Sabaté que les copains lui demandent d'héberger un moment dans son petit appartement de Clichy. À partir de ce moment la vie de Lucio prend un tournant irrémédiable. Au contact de Sabaté, il se forme et réalise ses premiers coups. Il comprend que la lutte antifranquiste a besoin d'hommes d'action, d'armes, de faux papiers et d'argent pour réorganiser les réseaux en Espagne, payer le matériel de propagande, aider les familles des prisonniers et fournir des avocats à ces derniers.

Jusqu'au début des années quatre-vingts, la vie de Lucio est rythmée par cette double vie de maçon la journée et de travailleur de la nuit au service du mouvement libertaire. Tout est bon pour alimenter les caisses de la lutte antifranquiste. Contrebande, reprise individuelle, enlèvement, impression de faux papiers, de fausse monnaie et de traveller's chèques rythment l'activité du militant de l'ombre Lucio.

Une vie bien remplie que nous raconte Bernard Thomas qui a eu la chance de recueillir les confidences de Lucio aujourd'hui responsable de l'Espace Louise Michel dans le XXème arrondissement de Paris. Au fil de son histoire on revit toutes les grandes affaires de la lutte antifranquiste : l'épopée de Sabaté (1), l'affaire Granado et Delgado, les actions menées par les GARI mais aussi le soutien au peuple algérien en lutte pour son indépendance ou encore un projet inabouti en compagnie de Che Guevara...
 

David (FA Lyon)


Lucio l'irréductible, Bernard Thomas, Éd. Flammarion, 331 pages, 139 ff.

(1) Pour en savoir plus sur l'épopée de Sabaté se reporter à Sabaté, guérilla urbaine en Espagne (1945-1960), Antonio Téllez Solà, éditions Repères-Silena, 1990.




 

Libertaire Anarchiste Anarchisme Franc-Maconnerie

franc-maconnerie anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html


franc-maconnerie anarchisme