FABLE

 

L'arnaque de Noël


Comment la religion chrétienne
s'est construite
sur un amoncellement de légendes.

Malheureusement pour les deux milliards de chrétiens, en admettant poliment qu'un enfant ait pu naître, le Nouveau Testament ne dit rien ni sur la date du 25 décembre ni sur la présence d'un âne et d'un buf. De même, les rois mages n'avaient quant à eux rien de royal et leur bonne étoile n'est qu'un ajout de plus à la légende de Noël sans aucune réalité physique. Examen en détail de chacun de ces points...

- La date. La religion chrétienne ne s'est pas diffusée dans un milieu vide de toute pratique mystique, mais a d'abord côtoyé un foisonnement de sectes diverses dans le pourtour méditerranéen. Parmi celles-ci, le culte de Mithra bénéficiait d'une forte popularité dans l'empire romain. D'origine iranienne, Mithra est une divinité solaire qui naît le 25 décembre dans une grotte. Les adorateurs de Jésus, en proie à la compétition des mythes, ont alors copié cette date pour faire échec à la concurrence, la célébration de sa date de naissance ayant lieu auparavant au printemps. C'est ainsi que la date du 25 décembre n'apparaît qu'au quatrième siècle dans la mythologie chrétienne.

- La crèche, les anges, l'âne et le buf... Seule l'évan-gile de Luc (2,7) stipule que la naissance de JC eut lieu dans une crèche. Elle est la seule aussi à indiquer la venue de messagers célestes. Les trois autres versions de la vie de JC par Mathieu, Marc et Jean font preuve d'un inquiétant silence pour les gardiens de la foi. On ne trouve trace de l'âne et du buf que dans les évangiles apocryphes. Ces textes ont été écrits eux aussi dans les premiers siècles de la chrétienté et furent déclarés faux par les évêques du fait de la grande confusion qu'ils entraînent, dans une tentative de description de la vie de JC en particulier. Les deux animaux apparaissent dans l'évangile du pseudo Mathieu (14). Il semble que la tradition de l'adoration de la crèche par les chrétiens soit une invention de St-François-d'Assise au 13ème siècle.

- Les trois rois mages. La mention de mages venus d'Orient n'apparaît, ici encore, que dans une seule des quatre évangiles, celle de Mathieu (2,1-16) alors que Luc ne parle que de quelques bergers venus rendre visite au gamin. À aucun moment l'évangile de Mathieu ne les identifie comme des rois et n'indique jamais leur nombre. Les affubler du titre de roi et les compter au nombre de trois ne sont que deux inventions supplémentaires. Et les noms qu'ils reçoivent actuellement sont apparus au huitième siècle... Si les évangiles canoniques donnent peu de renseignements à leur sujet, les évangiles apocryphes sont plus bavardes. On y apprend, en particulier, que celle du pseudo Mathieu les fait venir visiter JC deux ans après sa naissance (16,1), un détail soigneusement oublié par l'iconographie chrétienne.

- L'étoile. Les mages, à identifier probablement comme des astrologues, ont été guidés dans leur voyage, selon Mathieu, par une étoile qui les mena jusqu'au lieu de naissance. Mais l'astre se caractérise par un mouvement fantasque puisqu'il s'arrête au dessus du lieu de naissance qui est, d'après Mathieu, une maison et, selon Luc, une crèche... De nombreux efforts ont été déployés pour faire correspondre l'étoile à un phénomène astronomique soit inattendu (passage d'une comète, explosion d'une étoile en supernova), soit prédictible (rapprochement de deux planètes simulant un objet unique extrêmement brillant). Ces tentatives ne peuvent qu'être vouées à l'échec, les informations sur l'événement (date, lieu, orientation) sont pauvres et incohérentes et lui interdisent toute réalité historique.

La tradition du 25 décembre n'est donc qu'un amas de forfaitures dans un édifice assurant sa pérennité par l'invention et le mensonge.

Jocelyn Bézecourt
bezecour@astro.rug.nl


À lire

- La Bible revisitée, Paul-Éric Blanrue, Les Cahiers Zététiques, numéro 7, été 1996.

- Le Christiannisme sans Jésus, Guy Fau, 1995.

- Écrits apocryphes chrétiens, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1997.



 

Libertaire Anarchiste Anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/

franc-maconnerie et anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html

les archives alternative libertaire http://pagesperso-orange.fr/libertaire/accueil.html