L'anarchisme
a-t-il un avenir ?

Histoire de femmes, d'hommes
et de leurs imaginaires...

L'anarchisme: un complexe détonnant de pensées, de rêves, d'expériences, de pratiques souvent vécues au quotidien depuis près deux siècles.

L'actualité de cette famille, aux contours assez mal définis, connaît depuis les années 60 - on pense notamment à Mai 68 - un nouvelle essor après les heures de gloire de la deuxième moitié du XIXe siècle et de périodes aussi emblématiques que la Révolution libertaire dans l'Espagne de la guerre civile (1936-1939). Dans notre décennie finissante, en particulier dans ce petit état-nation de France, lors des mouvements sociaux comme la grève des cheminots de décembre 1995, de nombreux commentateurs ont souligné la présence des "anarchistes" et des "libertaires" au sein des organisations de lutte, voire à leur tête... Position contradictoire pour des an-archistes? Inutile aussi de rappeler leur présence dans tant de structures alternatives, coopératives, dans les associations, les réseaux, les coordinations et leur participation aux expériences surfant avec les marges de la société et dont les conséquences sont parfois plus profondes que la durée de leur existence ne peut le laisser croire.

Et pourtant... cette dynamique ne cache-t-elle pas des crispations sur les grandes figures et les mythologies du siècle passé ? Cette sorte d'enfermement théorique et imaginaire ne freine-t-il pas l'élaboration d'une problématique libertaire en étroite corrélation avec le quotidien des "anarchistes" et leur permettant de faire face aux changements et réalités du monde d'aujourd'hui? Il semble exister une sorte de grand écart entre les pratiques et les discours théoriques des libertaires qui génère, selon certains d'entre eux et parmi des chercheurs de tous les horizons disciplinaires, la question de l'avenir de l'anarchie.

Pour essayer d'apporter des éléments de réponses à ces questions ouvertes, nous nous proposons d'organiser ces trois journées de réflexion autour des thèmes suivants :

Images et réalités
de l'anarchisme "classique"

Semble donc s'imposer un détour par une relecture de l'histoire anarchiste, afin notamment d'en déconstruire des images largement partagées aujourd'hui encore, comme celles inverses de l'anarchiste saint-martyr de l'humanité et celle du dangereux terroriste, poseur de bombes, voire simple bandit de droit commun. Ou encore celles de l'utopiste, poète sans papier, ainsi que celle du commandant révolutionnaire. Essayer de redonner, à partir des travaux qui depuis une vingtaine d'années ont tracé un autre visage du monde et de la culture anarchiste du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, une approche plus complexe tant de la réalité sociologique des anarchistes, de leur quotidien que de leurs pensées. Redessiner les réalités anarchistes passées, ces réalités qui sonnent trop souvent comme un "âge d'or" nécessairement perdu, est nécessaire pour mieux comprendre les continuités, les ruptures et les dérives qui traversent le monde et la culture libertaire.

L'anarchisme contemporain

Depuis une trentaine d'années dans divers champs sociaux, du monde de l'art à celui des luttes politiques et sociales en passant par les expérimentations autogestionnaires, la présence libertaire s'avère prégnante un peu partout dans le monde... occidental au moins. Ce renouveau de la présence libertaire n'est pas sans ambiguïtés, il mérite d'être observé dans ses contradictions mêmes. N'y a-t-il pas, par exemple, une tendance à l'enfermement idéologique au sein des organisations se revendiquant comme anarchistes? Malgré une pensée théorique contemporaine mal connue, dont il convient d'ailleurs de mesurer l'originalité, la pertinence et les limites, les libertaires d'aujourd'hui ne sont-ils pas trop fascinés par des discours datés, ne correspondant pas à leur réalité sociologique, à leurs engagements et à leur présence sur le terrain ? Ce décalage des libertaires, entre actions et discours, qu'il est possible de percevoir comme schizophrénique, pourrait oblitérer, parfois à leurs yeux, l'originalité et la pertinence d'une problématique libertaire et anarchiste face à notre monde le plus immédiat, face au devenir du monde.

L'anarchisme a-t-il un avenir?

Le rêve anarchiste, dont l'un des mythes fondateurs est la croyance en la révolution sociale comme bien d'autres idéologies et utopies, est aujourd'hui à reformuler. Plus encore, il faut peut-être réfléchir à ce qu'il est possible d'entendre aujourd'hui par "anarchisme", par "culture libertaire"... Questions pas seulement théoriques, car des réponses apportées peuvent découler les implications des individus dans leur vie quotidienne, dans leurs engagements sociaux et politiques. Questionnement allant pratiquement jusqu'à mettre en cause l'existence même d'une pensée libertaire pour le XXIe siècle, et peut-être plus encore la possibilité de toute utopie, ou au contraire intégrant de plus en plus les problématiques libertaires dans les mouvements de transformation sociale, jusque dans le corps des sciences et de leurs implications avec le monde. En somme, face aux transformations du monde, symboliquement annoncées par la chute du Mur de Berlin et la Guerre du Golfe, face aux problèmes contemporains de l'écologie ou de la répartition des richesses, une approche libertaire est-elle encore possible? Mais, après tout, l'histoire nous apprend aussi que la pensée libertaire se déploie par des bouffées violentes de désir même lorsque les conditions du moment semblent ne pas l'appeler.

Être libertaire à l'aube du XXIe siècle, un engagement de vie créateur ou désespéré ?...

Pratique

Colloque organisé par le Groupe de recherche en histoire immédiate (GRHI) de l'université de Toulouse-Le-Mirail, en collaboration avec le Centre de sociologie des représentations et des pratiques culturelles (CSRPC) de l'université Pierre Mendès-France de Grenoble et l'Atelier de création libertaire (ACL) de Lyon. Avec le soutien du Centro de investigaçao em sociologia economicae das organizacâes (SOCIUS) de Lisbonne, de la librairie libertaire La Gryffe de Lyon, du journal Alternative Libertaire (d'autres contacts sont en cours). Contacts GRHI, Colloque Anarchisme, Maison de la recherche, Université Toulouse-le Mirail, 5 Allée A. Machado, 31058 Toulouse cedex - Mimmo Pucciarelli, tél/fax 00.33.(0)4.78. 29.28.26, atelierlib @aol.com. Lieu Université Toulouse, Le Mirail. Dates : 27, 28 et 29 octobre 1999.

.

Libertaire Anarchiste Anarchisme Franc-Maconnerie

franc-maconnerie anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html


franc-maconnerie anarchisme