Collectif Contre les Expulsions


Le MNRSP,
un facteur
de division !

Dès l'origine, la division était en germe dans ce regroupement d'associations qui a pris pour nom Mouvement National pour la régularisation des sans-papiers, et notamment dans leurs premières revendications et leurs quatre axes rédigés par F. Bienfait.

En effet, se lancer dans un tel mouvement sans demander la régularisation de tous les sans-papiers ne pouvait que diviser... par définition. Ensuite, foncer tête baissée dans la logique gouvernementale en acceptant une "réexamination" des dossiers, au cas par cas, divisait forcément davantage encore les sans-papiers. Que prévoit le MNRSP pour ceux qui ne seront pas régularisés ? L'expulsion ?

Cette action de dépôt des dossiers, en plus de créer un espoir qui sera pour la majorité déçu, permet la mise en place d'un fichage des sans-papiers ayant participé au mouvement. Fichier pouvant servir à de nouvelles expulsions dans le futur, prolongeant les tentatives actuelles d'expulsion de Serge, un des occupant(e)s de l'église de Mons.

Ce dépôt des dossiers crée une division supplémentaire entre sans-papiers ayant introduit un dossier un jour en Belgique et ceux ne l'ayant jamais fait ! Il y a donc pour le MNRSP des "bons" et des "mauvais" sans-papiers. Cela était déjà contenu dans le tract de départ proposant de parrainer un "sans-papier régularisable" !!! Tous les sans-papiers sont régularisables car tous demande une vie digne. Si le MNRSP ne demande pas cela, il n'a plus le droit de parler au nom des sans-papiers.

Tous ces éléments ajoutés au manque de démocratie, par exemple, l'annonce de l'arrêt des occupations d'églises sans consultation de tous les sans-papiers mais uniquement de ceux placés par le MNRSP au début des occupations (car entrant dans les critères fixés par lui), a entraîné un électrochoc auprès des premiers concernés qui désirent maintenant s'organiser de manière indépendante. Une fois dépassés les problèmes de chantage matériel au sein des églises (retrait des toilettes à Mons, essai d'enlevement des tentes au Béguinage, chantage à la rupture des accords avec les prêtres, etc.), ils pourront enfin s'autonomiser et refuser un paternalisme de division. Je remercie le MNRSP d'avoir été aussi loin dans l'inacceptable créant l'électrochoc favorisant la volonté d'autonomie.

Je terminerai en reprenant les mots de Madgiguène Cissé, porte-parole de mouvement de Saint-Bernard en France. Elle déclarait dans une interview qu'au début du mouvement, il leur fut très difficle de se défaire du paternalisme des associations qui allaient jusqu'à dire aux occupant(e)s des églises : Rentrez chez vous, on s'occupe de tout !

C'est un beau résumé de la situation actuelle en Belgique.

Gérald
Collectif contre les expulsions




 

Libertaire Anarchiste Anarchisme Franc-Maconnerie

franc-maconnerie anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html


franc-maconnerie anarchisme