La France
ne peut accueillir
toute la misère
du monde (1),
elle est trop occupée
à la bombarder !

Milosevic est responsable d'une épuration ethnique qui rivalise avec ce que l'histoire a connu de pire. C'est un fasciste. On ne peut donc qu'être d'accord pour qu'il soit, lui et sa clique, mis hors d'état de nuire. C'est l'objectif affiché par les bombardements de l'OTAN qui frappent l'ex-Yougoslavie depuis le 23 mars. Car, d'après l'OTAN et les gouvernements qui soutiennent ces opérations, il faut intervenir pour empêcher "une catastrophe humanitaire". Et pour nous convaincre, on nous rappelle l'histoire : ne pas intervenir c'est se rendre complices d'un nouveau "Munich" et laisser faire le nouvel Hitler en toute impunité. Là, forcément, on se sent un peu morveux si on avait quelques doutes et on applaudit à deux mains le soldat Ryan ; en se disant que, par procuration, on est un peu les sauveurs des peuples opprimés, voire du Monde. Il va bien y avoir quelques morts mais on ne fait pas de géopolitique sans être un peu buf... Alors c'est bon, on peut avoir la conscience tranquille et faire confiance à nos gouvernants et à l'OTAN, qui tiens, d'ailleurs ne nous avaient rien demandé.

Sauf que c'est un peu court. Car après une semaine de bombardements on peut déjà faire les constats suivants :

* La décision a été prise comme une décision de routine, qui n'engagerait que ceux qui la prennent. L'OTAN n'a pas eu d'aval de l'ONU, et les gouvernements n'ont pas daigné consulter leurs Parlements respectifs et encore moins le citoyen lambda. Une poignée de personnes déclarent la guerre avec autant de facilité qu'on changerait le canapé de son salon. Et elle le fait au nom du rétablissement de la démocratie dans un autre pays.

* Loin d'avoir empêché une catastrophe humanitaire, les bombardements en ont provoqué une énorme. Ce sont actuellement des centaines de milliers d'Albanais qui fuient le Kosovo, menacés par la politique d'épuration ethnique de Milosevic, accrue par les bombardements et le climat de terreur qui en découle.

* Car les bombardements, en créant un état de guerre déclarée, permettent au pouvoir de Milosevic de se durcir. Rien de mieux que La patrie en danger pour exacerber le nationalisme et asseoir une dictature. Et les bombardements permettent donc également à Milosevic d'éliminer tout mouvement démocratique serbe sans protestation et sans visibilité puisqu'il a également interdit la presse serbe indépendante et expulsé les journalistes étrangers. Et sans doute ne tarderont-nous pas à apprendre qu'il y a des victimes civiles serbes, aussi bien du fait du régime serbe vis-à-vis des opposants, que du fait des bombardements, la notion de guerre propre étant un mensonge de stratège en chambre.

Certains vont donc se dire : Tout ça, c'est parce que les bombardements, finalement, c'est un truc de mauviettes. Quand faut y aller, allez-y. Et passons à la "phase terrestre" comme disent les stratèges. La guerre totale quoi. Et là Milosevic, tu vas voir ta gueule à la récré ! Encore un peu court... Car, là encore, la victime ne sera pas Milosevic mais les populations civiles, serbe et kosovar. Le régime de Milosevic sera peut-être abattu mais il ne restera, vu la vitesse à laquelle on compte les victimes, plus grand monde sur place pour s'en réjouir. La guerre n'est pas une partie de foot (même si des fois l'inverse est vrai...).

Cela ne fera qu'empirer le carnage en cours, avec le risque qu'il dégénère à plus grande échelle : le Monténégro dans un premier temps, les pays voisins par la suite.

Et l'on ne peut que se poser des questions sur tout ceci. Pourquoi maintenant ? Ça fait dix ans que ce taré perpètre un génocide et quasiment personne n'a rien dit. Les Kosovars et les Bosniaques le savent bien. C'est vrai que le fait que l'on ne soit pas intervenu avant n'est pas, en soi, une raison pour ne pas le faire maintenant. Mais c'est une raison pour se demander quels sont les objectifs réels de tout ceci. Car si l'objectif était réellement Milosevic ; a priori, vu la précision des joujoux de l'OTAN, une seule bombe aurait suffi... Car que risque d'être l'issue de tout ceci ? Si on s'en tient au régime de Milosevic, qu'il soit encore en place ou non, il aura accompli complètement son programme politique : l'épuration ethnique. Et il y a de grandes chances qu'il soit encore en place, regardons vers Bagdad... Le but ne semble pas être d'éliminer politiquement Milosevic mais de le neutraliser militairement. Quant au sort des Albanais du Kosovo et de l'opposition serbe, cela ne semble pas (dans les faits) préoccuper spécialement les déclencheurs des bombardements. Juste éviter que la marmite ne déborde... Mais le but est aussi de montrer que dans le nouvel ordre mondial, l'OTAN est la loi qui n'a de comptes à rendre à personne. Qu'il y ait des dictatures, l'OTAN n'y voit pas d'objection, si elles ne prétendent pas remettre en cause cet ordre.

Pour sortir de cet engrenage il est donc urgent de stopper les bombardements en cours, et d'écarter tout règlement militaire du conflit. Ensuite c'est politiquement que Milosevic (et son régime) doit être abattu. Milosevic est un criminel de guerre et un criminel contre l'humanité. Il doit être jugé comme tel. C'est le minimum pour espérer trouver une issue qui ne soit pas un carnage. Ensuite, il faut reconnaître au peuple albanais du Kosovo son droit à l'autodétermination. Avec comme condition que cela se fasse dans une perspective de respect des minorités, à savoir serbes et tziganes. L'essentiel d'un espoir pacifique et démocratique réside dans les sociétés civiles serbe et albanaise. C'est en soutenant réellement les composantes démocratiques de ces peuples et non en opposant les peuples entre eux que l'on peut espérer voir la barbarie reculer. Actuellement l'Europe bombarde. Cela provoque un exode massif. Des gens fuient leurs pays sous la contrainte. Que les responsables politiques ne poussent pas l'hypocrisie jusqu'à dire qu'on ne peut pas les accueillir...

Maison des Peuples et de la Paix
16000 Angoulême
(1) Phrase trop célèbre de Michel Rocard. L'une de celles qui ont contribué à banaliser les doctrines du FN. On serait tenter de dire l'une de celles qui font le jeu du FN mais le brevet de cette expression à été déposé par d'autres. La novlang, encore la novlang...



 

Libertaire Anarchiste Anarchisme Franc-Maconnerie

franc-maconnerie anarchisme http://pagesperso-orange.fr/libertaire/campion.html


franc-maconnerie anarchisme