libertaire anarchiste anarchisme

DOSSIERS X

La Belgique
chausse du 40 et
son cordonnier
s'appelle Degrelle

Peut-on faire encore dans la demi-mesure, dans l'engagement libertaire soft ?

Je sors du bouquin Les dossiers X. Ce que la Belgique ne devait pas savoir sur l'affaire Dutroux tout à fait à cran. Ce bouquin est une bombe incroyable, un livre charnière, un constat de référence qui non seulement dénonce implacablement l'étouffement machiavélique, criminel, d'une enquête judiciaire, mais, qui en outre, renvoie l'image d'une société assassine jusque dans le moindre de ses rouages.

Cette société dans laquelle nous vivons est ubuesque, et dans ses extrémités avec son odieuse violence spécifique à l'égard d'enfants, et dans sa gestion concentrationnaire du quotidien. Cette société a tout d'une monarchie bananière : escadrons de la mort, lâchetés, famille royale d'opérette mais répugnante, résignations et peurs complices, corruption généralisée, gendarmes moustachus, symboliques hypocrites. Cette société a tout d'une maffia : loi du silence, loi de l'argent, loi du plus fort. Cette société a tout d'un salon de toilettage pour caniches : elle frise, elle boucle, elle ratisse, elle renvoie à ses caprices ridicules, elle soumet et elle fait payer cher.

Ce livre est un pavé et sous ce pavé, il y a la page d'une réplique libertaire urgente, qui ne peut plus être renvoyée aux calendes vertes écolos. Ce livre est un pavé qu'il faut balancer à la gueule de tous les matons de la chose politique. Ce livre doit être le signal d'un réveil immédiat. Ce livre à lire jusque dans l'insoutenable secoue vigoureusement, il fait de nous désormais, si nous atermoyons, des riverains consentants des Auschwitz les plus exécrables.

Dans cette société, il n'y a rien de bon, il n'y a rien de réformable, il n'y a évidemment rien de perfectible. Il n'y a pas d'attente à nourrir de réflexes pétitionnaires, d'espoirs à cultiver sur ce fumier stérile. Tout est à recommencer, du passé, il faut faire table rase. Il faut zapper radicalement, énergiquement, passer de cette mauvaise comédie politique, à autre chose. Le tout, bien sûr, avec l'élégance de la non-violence. Il s'agit de redonner vigueur et enthousiasme à l'action directe. Il s'agit de se redéfinir une hygiène de vie. Il s'agit de sourire à nouveau à la vie et non plus d'afficher la grimace grise de l'infinie tristesse fataliste.

Même si cela sonne un peu slogan, nous ne pouvons plus faire l'économie d'une remise en question radicale et de la société et de chacun de nous (y compris de nos modes d'action). Nous ne pouvons plus tolérer la pesanteur, la glu, cannibales de cet État. Les extrémités des meurtres et des emprisonnements d'enfants, les déportations, les tatouages des déportés (les Écolos ont réussi à obtenir que ces tatouages soient bio-dégradables), ne sont en fait que les barbelés périphériques, la cuirasse d'un ensemble cohérent fasciste.

Il n'y a pas à ergoter la-dessus. Écoles, Entreprises, Armée, Police, Justice, Discours Dominant, Médias, Consommation, sont autant de machines à broyer, à étouffer, à exclure l'individu.

Il n'y a pas d'espaces de liberté dans cette société, il n'y a tout au plus que des cours de récréation, des bacs à sable qui servent de crottoir aux caniches des mémères et aux rottweilers des beaufs, de la même manière que les Verts au gouvernement servent de bouffons lamentables à la nomenklatura politique où ils seraient l'incarnation désespérante de la nouvelle culture politique, ce machin qui veut humaniser les déportations, qui veut des matons souriants dans les prisons, des matraques écologiques, des flics teigneux mais dressant des PV sur du papier recyclé et un premier emploi merdique pour les jeunes.

À nous d'oser à présent, résolument, décidément autre chose.

Dirk Diederich
Les dossiers X - Ce que la Belgique ne devait pas savoir sur l'affaire Dutroux, Anemie Bulté, Douglas De Coninck et Marie-Jeanne Van Heeswyck, EPO, 1999.


Libertaire Anarchisme Anarchisme


Alternative Libertaire 223

La librairie libertaire

courrier libertaire anarchistefederation anarchiste