libertaire

Unité libertaire

La rencontre de Niort

En janvier 2001, les éditions Alternative libertaire ( http://libertaire.pagesperso-orange.fr/ ) et les éditions du Monde libertaire publiaient une brochure intitulée "Unité pour un mouvement libertaire".

Le 22 mars les initiateurs de la brochure : Jean-Marc Raynaud & Babar rejoint par un autre camarade, rendaient public le texte Unité !  Appel pour un mouvement libertaire.

Ce texte faisant un constat un peu amer de la mouvance libertaire veut créer une dynamique collective ou les anars valorisent ce qu'ils/elles ont en commun plutôt que ce qui les opposent (1). Les auteurs de l'appel appelaient à la création, partout ou cela est possible, de collectifs Pour un mouvement libertaire et une première réunion plénière des signataires était prévu les 13 et 14 octobre 2001 près de Niort.

Ce sont finalement une petite centaine de personnes qui se sont retrouvées ce week-end (2) (alors que 400 personnes et quelques collectifs ont signé l'appel). Si quelque unes étaient venues sans avoir lu l'appel ou juste pour se montrer (ou s'entendre parler) la plupart des participant-e-s des « quatre coins » de l'Hexagone et de Belgique étaient venu-e-s pour échanger, travailler. Finalement moins diversifié que la mouvance libertaire dans son ensemble, l'assemblée présente n'en était pas moins contrastée même si il y avait peu de femmes et peu de jeunes. Environ 2/3 des personnes présentes étaient membres d'organisations anar, d'autres en étaient partis depuis longtemps ou depuis peu et d'autres encore n'y mettront pas les pieds !

Si les assemblées plénières étaient un peu  laborieuses, les commissions ont permis un premier travail de réflexion concernant les attentes et les envies des participant-e-s mais aussi une ébauche de ce que pourraient être les premières étapes concrètes d'un autre futur du mouvement libertaire francophone.

Les participant-e-s se sont accordées pour faire un état des lieux plutôt morose du mouvement libertaire ; par contre des divergences existent sur son avenir. Celui-ci doit-il passer par une recomposition, des nouvelles formes de militantisme ? le débat ne fait que continuer... Si les questions de stratégie, des alliances tactiques, de nos méthodes d'intervention ont été peu abordé à Niort il nous faudra bien les aborder et déterminer qu'est que l'on peut faire ensemble et qu'est-ce qui nous opposent les uns, les unes et les autres. Mais ceci n'est possible et constructif que si cela se passe dans un climat serein où l'on s'écoute. Conditions réunies à Niort et aux prochaines rencontres je l'espère.

En ce qui concerne les prochaines échéances on a décidé de prendre le temps qu'il faudra plutôt que de ressortir du week-end avec un planning rempli. Ainsi a été écarté un projet d'intervention commune à la manifestation contre le Sommet de Bruxelles en décembre ; de même une proposition de campagne pour l'abstention amenée par le collectif libertaire de la région Centre a été rejetée. Par contre tout le monde semblait d'accord pour intervenir de façon concerté contre la guerre mais rien de concret n'en est sorti. Néanmoins des initiatives coordonnées, portées notamment par des personnes présentes à Niort, verront le jour le 11 novembre à Nantes, Tours et ailleurs.

En attendant les premiers états généraux qui auront lieu en novembre 2001 et qui auront pour thème : le fédéralisme, un secrétariat technique a été mise en place comprenant 8 personnes et un collectif ayant pour tâches de faire connaître l'appel, envoyer régulièrement des infos aux signataires, doter l'appel d'une adresse postale publique (3), trouver des finances pour les prochains états généraux, etc.

Au-delà de rencontres et états généraux annuels, le succès de cette dynamique repose sur l'existence et la multiplication de collectifs locaux... Mettre en place des nouveaux outils (espaces de débats et confrontations, coordinations, revues, pôles révolutionnaires... et plus si affinités !), établir des passerelles tout en tenant compte de nos différences est un enjeu de taille qu'il nous faut nous réapproprier chacun et chacune. Nous n'avons rien à perdre et tout à gagner face à l'apathie et aux guerres intestines qui ravagent la mouvance libertaire.

Gile
Courant alternatif
Nantes, le 26 octobre 2001


(1) cf. Courant alternatif hors-série n°6 ayant pour titre Unité des libertaires ? Mythes et réalités du mouvement anarchiste !
(2) Les textes issus de la rencontre de Niort sont disponibles en ligne à la page  http://libertaire.pagesperso-orange.fr/unite.html.
(3) Cette adresse paraîtra dans Courant alternatif dès qu'elle sera connue. En attendant il est toujours possible d'écrire et de signer l'appel à l'adresse suivante :
Babar - Oléron
libertaire17@orange.fr








Unité libertaire

La visite par mots clés

La librairie libertaire

Les archives du journal Alternative Libertaire

Quelques portraits anarchistes

Quelques images libertaires


libertaire

libertaire